Notre charte

L’axe autour duquel s’articule la charte Terres de Cabanes est le bilan écologique réel de chacun des actes que nous posons et non plus seulement le coût apparent de nos choix.

Le site Terres de Cabanes dans son environnement

– Utiliser en priorité des productions de proximité, de préférence artisanales et naturelles
– Préserver un paysage cohérent dans son environnement par les choix architecturaux et l’aménagement du site
– Utiliser prioritairement des matériaux et matériels régionaux
– Aménager un lieu et proposer des activités sans impact négatif sur le paysage, la nature environnante et les espèces qui l’habitent
– Protéger la faune et la flore par la création d’un refuge LPO, par la mise en place d’aménagements spécifiques et la préservation des espèces végétales endémiques

La construction

– Utiliser en priorité des produits et matériaux de seconde vie tels les fenêtres, les portes, le mobilier, les équipements sanitaires
– Utiliser des matériaux de construction sains
– Utiliser des matériaux de construction peu coûteux mais tout à fait fiables afin de faire la démonstration qu’habitat écologique peut être synonyme d’habitat économique: bois, paille, terre crue, chaux, etc.

 La gestion du site et des espaces

– Faciliter le plus possible l’accès du site aux personnes à mobilité réduite
– Interdire à tout véhicule motorisé la circulation sur le site
– Etablir une juste proportion d’espaces aménagés et d’espaces naturels protégés

 La gestion des déchets

– Réduire les déchets à la source par la fourniture aux usagers de matériels non jetables tels la vaisselle, les emballages consignés, etc
– Favoriser la récupération et le recyclage en vue d’une utilisation sur le site par le compostage, la production énergétique ou la fourniture de matière première aux animations de création artistique
–  Contrôler les rejets et nuisances liés à l’hébergement touristique et à l’accueil de groupes par l’utilisation de toilettes sèches, la filtration des eaux grises par bassin filtrant planté

 La gestion de l’eau

–  Rechercher les solutions les mieux adaptées en matière d’approvisionnement par la récupération de l’eau de pluie et l’optimisation des ressources locales
– Protéger et gérer la ressource en eau par des solutions adaptées en matière de consommation en différenciant l’eau nécessairement potable à l’eau destinée à une utilisation ménagère ou de loisir
– Assurer le retraitement des eaux usées par le lagunage et la filtration naturelle

 La gestion du bois

– Gérer durablement et optimiser la ressource en bois par une utilisation locale diversifiée telle le paillis des espaces jardinés avec le bois raméal fragmenté, la création de haies sèches ( dites de Benjès ), le chauffage, la construction des cabanes et des toilettes sèches, etc

 L’énergie

– Atteindre une autonomie énergétique du site sous un délai de trois ans en privilégiant l’utilisation de toutes les énergies renouvelables disponibles localement
– Proposer au quotidien des équipements économes en énergie sans sacrifier au confort ressenti : éclairage des cabanes par Leds, cuiseurs, fours, séchoirs solaires, etc